aumvegetalis

La femme et la pratique du yoga

juillet 2, 2016 2:47 - 2 Comentaires

Cet article est le fruit d’une recherche pour la formation yoga Iyengar – Niveau Base II – 2015-2016 – Bruxelles

Les femmes, nous avons nos règles, nos menstruations, nos lunes… de façon cyclique. On nous associe à  la lune pour cette phase de 28 jours qui est naturellement la nôtre. Quelles sont les répercussions sur notre humeur, notre tonus, notre mental et sur notre corps?

Le cycle féminin versus le cycle des saisons:

Au printemps, les feuilles sortent, les plantes poussent à  toute vitesse, les oiseaux chantent en vue des naissances et du territoire à  protéger…nous aussi, humains nous sommes beaucoup plus en activités… après, l’été se sera le summum de cette sortie, de cette énergie dont le soleil est le principal acteur….l’automne viendra ralentir ce rythme et chacun, chacune préparera son nid pour l’hiver, certains migreront comme ces oiseaux et papillons qui parcourent chaque années des milliers de km pour rejoindre des lieux d’hivernage plus cléments…nous aussi, nous seront moins enclins à  sortir, plus blottis à  l’intérieur en attendant que le printemps reviennent à  nouveau.¦

J’emprunte cette métaphore à  Bobby Clennel dans son livre « the women’s yoga book» : « just as the climate gives us a cycle of seasons, so women have their own internal seasons, wich take them through the menstrual cycle. And just as we all react differently to changes in the weather, the menstrual cycle affects each woman differently.»

« Tout comme le climat nous indique un cycle saisonnier, les femmes on leur propres saisons intérieures tout au long de leur cycle menstruel. Et tout comme nous réagissons de façon différente au changement de temps, le cycle menstruel affecte chaque femme de façon différente. » Bobby Clennell

La femme est lunaire et l’homme solaire…la femme suit un cycle mensuel et l’homme un cycle annuel. On peut observer des changements chez les hommes mais plus au cours d’une année complète et en rapport avec cette énergie solaire plus ou moins présente. Et donc, tout comme la pratique peut être adaptée au cours du mois pour la femme, pour l’homme, elle peut aussi être différente selon les saisons ? Plus intérieure en hiver par exemple ?

à travers le monde…

… de nombreuses traditions observent ce moment des menstruations comme un moment spécial où la femme se retire, à  ce sujet, un livre « la tente rouge » raconte, de façon romancée, l’histoire de peuples nomades au Maghreb avant J.-C., utilisant une tente dédiée aux femmes pour elles, pour se retrouver au moment de la nouvelle lune, moment des « lunes» des femmes de la communauté. D’autres histoires attribuent une certaine magie à  la femme lorsqu’elle est réglée car elle serait en contact avec les forces primordiales. D’autres cultures écartent complètement la femme qui serait alors impure!

Le film documentaire « the moon inside you »

En Occident, la femme est bien souvent moins bien vue car elle n’est pas aussi constante que l’homme…elle doit cacher ce moment aux autres de peur d’être stigmatisée…Beaucoup de femmes n’ont pas reçu d’explication sur les règles et le fonctionnement interne de leur organisme… On leur dit de « rentrer le ventre », peut-être pour l’aspect extérieur, physique, pour tenir bon dans toutes les situations car bien que la femme ait plus de liberté en Occident, elle travaille à  l’extérieur de la maison, elle a son indépendance financière, elle reste la principale actrice du ménage et en cela porte la charge familiale en plus de son travail.

Il est donc vraiment important d’apprendre aux femmes à  s’observer, à  se comprendre et à  les aider à  adapter leur pratique pour les soutenir tout au long de leur cycle et tout au long de la vie…durant la grossesse et la ménopause.

Observons-nous! Focus sur le bas-ventre, région des organes pelviens, endroit des principales transformations:

Commençons par la base de notre anatomie, ce qui nous soutient, soutiens nos organes, nos muscles et ligaments: LES OS.

pelvicbone

Le bassin est formé des os iliaque au-dessus, des os fessiers (ischions), en-dessous, et du pubis. Au niveau de la soudure de ces trois parties, se trouve l’articulation de la hanche, une cavité dans laquelle vient se loger la tête de fémur. A l’arrière, la colonne vertébrale se termine par le sacrum: un ensemble de 5 vertèbres soudées formant un os plat en triangle dont la pointe se situe vers le bas, le coccyx. Le sacrum est lié au bassin par une sorte de gouttière, l’articulation sacro-iliaque. Le bassin de la femme est plus large que celui de l’homme pour permettre le passage du bébé.

Position des ORGANES PELVIENS

Les organes pelviens sont la vessie à  l’avant, contre le pubis; le vagin, l’utérus et les ovaires au milieu; le rectum à  l’arrière.

positionpelvicorgans

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un entrenoeud de LIGAMENTS ET DE MUSCLES qui soutiennent les organes…

pelvic ligaments

pelvic muscles

périnée

 

Le SYSTEME ENDOCRINIEN: le complexe hypothalamo-hypophysaire et les ovaires

Durant le cycle menstruel, des hormones sont transportées dans le sang entre deux glandes endocrines: de l’hypophyse (FSH et LH) vers les ovaires et des ovaires vers l’hypophyse…les ovaires envoient également des hormones vers l’utérus (oestrogènes et progestérone). Ce voyage hormonal à  travers le corps par la voie du sang déclenche des mécanismes propre à  la femme: l’ovulation, la préparation à  la nidification de l’oeuf dans l’utérus qui se gonfle de sang; la vidange des règles si il n’y a pas eu de fécondation de l’oeuf, ou l’installation de l’oeuf dans la paroi de l’utérus et le début de la grossesse.

menstrualcycle retrocontrole_ovaires

Cette vidéo explique en quelques minutes ce mécanisme endocrinien:

https://youtu.be/n4VNqiixAAc?list=PLrqBl_OKC-Sx6IE9_CljT3ifPUHhXfIcU

Le cycle et la pratique du yoga

Au cours du cycle menstruel, on peut observer trois phases :
Adapter sa pratique au cours du mois…

PHASE I : phase folliculaire – elle commence le troisième jour du cycle (le 1er jour étant le premier jour de règle), à ce moment-là , le follicule, à  l’intérieur de l’ovaire commence à  envoyer des oestrogènes à  l’utérus qui se prépare en vue d’une nidification de l’ovule prochainement relâché d’un follicule de l’ovaire. C’est un moment de renouveau et d’attente d’une naissance. Un peu comme le printemps où tout reprend son activité…Durant cette phase, l’oeuf se développe dans l’ovaire et les parois de l’utérus se gonflent pour accueillir un futur œuf.

Durant cette phase de renouveau, après la « vidange» des menstruations, l’utérus a besoin d’être reconstruit. Il importe donc, durant cette phase, de pratiquer beaucoup d’inversions pour redonner de la place et du tonus à  l’utérus. Pour l’aligner correctement, replacer les tendons et les muscles de cette zone afin d’éviter des dommages…les menstruations ont pu également être intenses sur le plan émotionnel et physiologique, il importe donc de rééquilibrer le système nerveux par les inversions, des flexions avant, des torsions douces et quelques flexions arrière soutenues pour rebooster l’énergie du corps et du mental.

PHASE II : l’ovulation : c’est une période de 2-3 jours au cours de laquelle il y a une montée hormonale qui abouti sur la maturation d’un ovule qui sort de l’ovaire et est transporté vers l’utérus par les trompes de Fallope. C’est le summum du cycle, correspondant à  l’été. La femme se sent plus d’énergie sensuelle et sexuelle et est au plus haut de sa forme, plus ouverte au monde extérieur.

Durant cette phase, la femme se sent beaucoup d’énergie, elle peut pratiquer des postures plus difficiles et la montée d’hormones (pic LH “ oestrogènes) rend également le corps plus flexibles. Il faut y faire attention mais globalement c’est une période favorable pour une pratique soutenue, de postures debout, torsions et flexions arrières.

PHASE III : phase lutéale “ soit l’oeuf est fécondé et viendra s’implanter dans la paroi chaude et protectrice de l’utérus, soit l’oeuf n’est pas fécondé et l’endomètre de l’utérus commence à  se détaché. Pour reprendre encore les termes de B. Clennel : « just as leaves on the trees are shed in order for new life to begin, the endometrial lining, along with the unfertilized egg and other secretions, are sloughed off.»

Durant cette troisième phase, la chute progressive des hormones entraîne également une chute d’énergie, plus de raideur et un mental plus vite irrité…durant cette phase, il importe d’être plus à  l’écoute des sensations internes et d’adapter sa pratique en fonction (maux de tête, de dos, irritabilité, perte de concentration, syndrome pré-menstruel), pratiquer de plus en plus les inversions pour aider le système hormonal à  se réguler, pour calmer les nerfs durant cette phase où beaucoup de femmes expérimentent une irritabilité progressive jusqu’aux menstruations.

MENSTRUATIONS, like winter, is a time to draw inward and gather energy.

Au cours des menstruations, adapter la pratique pour une pratique beaucoup plus douce qui permettra de récupérer et d’être plus en forme pour le démarrage du nouveau cycle. Cette période de quelques jours est l’occasion de se retrouver avec soi-même, de se calmer, de s’adoucir et de déléguer un maximum pour avoir le temps d’être à  l’écoute des sensations physiologiques et mentales qui peuvent être intenses à  ce moment…Selon ce dont elle souffre (maux de dos, de ventre, de tête, irritabilité), la femme pratiquera des postures avec des supports adaptés à  son état physique et émotionnel.

La grossesse et le post-partum : une phase de grand changements dans la vie et pour la pratique du yoga. A ce sujet, Geeta Iyengar et Rita Keller ont réalisé un livre entier sur la grossesse:
http://www.yogalifestyle.com/BKSTGIIyengarYogaMotherhood.htm

Voici un site qui donne plus d’indications sur les postures à  pratiquer selon les symptômes observés de ménopause:

https://essentialyogastudio.wordpress.com/2011/03/31/notes-taken-at-a-menopause-workshop-with-sr-iyengar-teacher-patricia-walden/

Sources:

– The woman’s yoga book, Bobby Clennell
– Iyengar yoga for motherhood, G.Iyengar/ R. Keller/ K. Khattab
– « tente rouge», Anita Diamant
– « Red moon», Miranda Gray

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Partager...

Classés dans : ,

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *