Aumvegetalis

aumvegetalis

Accueil

Contact

Geneviève Adamlogo-iyengar-profs
Professeur de yoga IYENGAR ® et naturaliste
0474/52.16.15
aumvegetalis@gmail.com
FB: aumvegetalis

Cours de yoga

Pas de cours le mercredi 1er, jeudi 30 et vendredi 31 mai 2019

  • Marche (salle polyvalente du centre sportif – Chaussée de l’Ourthe 74, 6900 Marche-en-Famenne): mardi 18h30-20h – mercredi 18h-19h30 et vendredi 9h-10h30.
  • Rochefort (école des Capucines – Avenue du rond point 12B, dans la chapelle de l’ancien Carmel): jeudi 18h30-20h

Toutes les infos et cours pendant les vacances sur l’agenda
Prix: Un cours: 10€ – Abo de 10 cours valable 3 mois: 80€ – si problème financier, me contacter.La fréquentation des cours se fait sans inscription au préalable et à la carte pour les 4 cours dans les 2 lieux.

Ateliers :

Tous les ateliers et stages sont repris dans l’agenda

  • 1 et 2 juin 2019 – Convention nationale de yoga Iyengar à Gand avec Uday Bhosale: https://www.iyengaryoga.be/fr/workshop/convention-nationale-2019-avec-uday-bhosale/

Compte: BE23-0018-0696-3991   – Aumvegetalis asbl 0667528363

Bienvenue chez Aumvegetalis!

Un site sur le yoga et la botanique, sur l’observation de soi et de la nature, du petit et du grand…

Le mois de mai voit le printemps vraiment s’installer…avec tous les arbres qui sortent tout à fait de leur léthargie hivernale… et tous les oiseaux migrateurs qui reviennent s’installer et nidifier dans nos régions. Déjà beaucoup de plantes et arbres ont terminé leur floraison…et un autre cortège se prépare…pour l’été qui peut déjà démarrer au début du mois de juin!

Cette énergie, cette volonté de puissance, de croissance, je la sens intensément dans les bourgeons qui s’ouvrent, dans les graines de pissenlit qui volent au vent en quantités infinies… Les oiseaux aussi, lorsqu’ils sont tous affairés à trouver un territoire et à le défendre en vue de la reproduction… quelle énergie déployée en cette période tout autour de nous!

Beau printemps….

Geneviève

« La nature ne se hâte jamais,
ses révolutions suivent un cours régulier,
le bourgeon se gonfle imperceptiblement,
sans hâte ni désordre,
comme si les journées du printemps
étaient une éternité. »

Henry David Thoreau, Journal, 1839

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer



Partager...